L'APAS , de jeunes virtuoses réunis par l’amitié franco-allemande

  • Apas-Visuel6
  • Apas-Visuel19
  • Apas-Visuel14
  • Apas-Visuel20
  • Apas-Visuel18
  • Apas-Visuel7
  • Apas-Visuel15
  • Apas-Visuel3
  • Apas-Visuel13
  • Apas-Visuel16
  • Apas-Visuel2
  • Apas-Visuel9
  • Apas-Visuel17

Recevez notre newsletter

Ete 2019

Les huit saisons, Vivaldi et Piazzolla (programme 1)

Samedi 10 août à Roussas  - Mardi 13 août à Suze-la-Rousse

Noe Inui 2019Pour notre saison 2019, nous sommes heureux de vous présenter un des chefs d’œuvre de la musique baroque mis en parallèle avec le tango argentin. La rencontre improbable des Quatre saisons d’Antonio Vivaldi (1678 - 1741) avec Les quatre saisons de Buenos Aires d’Astor Piazzolla (1921 - 1992) ne vous laissera pas indifférent. D’autant plus que nous avons la chance d’entendre l’œuvre du prêtre roux dans la version de Noé Inui qui, par sa verve et sa musicalité très engagée nous la fera découvrir d’une manière tout à fait particulière. Le langage novateur, voir grinçant de Piazzolla qui a étudié chez Nadia Boulanger pour devenir un « vrai » compositeur de musique savante, proposera un contraste saisissant avec le discours élégant et virtuose de Vivaldi. Ainsi, les deux œuvres se mettent mutuellement en valeur et nous permettent une nouvelle approche enrichissante.

Détail du 1er programme

Samedi 10 août, 20h30 à Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)
Mardi 13 août, 20h30 à Suze-la-Rousse, Château, Cour d’honneur

Les Huit Saisons

Antonio Vivaldi (1678-1741) - Astor Piazzolla (1921-1992)
Le quattro stagioni op. 8, 1-4 (Les quatre saisons)
Il cimento dell'armonia e dell'inventione
Cuatro estaciones porteñas (Quatre saisons de Buenos Aires)
Arrangement : Leonid Desyatnikov

La primavera (Le printemps) - Allegro - Largo e pianissimo sempre - Danza pastorale. Allegro
Verano porteño (L’été de Buenos Aires)
L'estate (L'été) - Allegro non molto - Adagio - Presto. Tempo impetuoso d'Estate
Otoño porteño (L’automne de Buenos Aires)
L'autunno (L'automne) - Allegro. Ballo e canto di Villanelli - Adagio - Allegro. La caccia
Invierno porteño (L’hiver de Buenos Aires)
L'inverno (L'hiver) - Allegro non molto – Largo – Allegro
Primavera porteña (Le printemps de Buenos Aires)

Sans entr’acte

Autour du hautbois, de Haendel à Golijov (programme 2)

Jeudi 15 août à Bonlieu-sur-Roubion et Samedi 17 août à Roussas

hautbois siteLe deuxième programme vous séduira par la mise en valeur du hautbois et par sa richesse stylistique. Le Quatuor pour hautbois et cordes de Wolfgang Amadeus Mozart, œuvre charmante et lumineuse, nous emmène au cœur de l’époque classique. Notre quatuor de violoncelles vous proposera ensuite un moment romantique tout à fait serein dans les forêts de Bohême avec Waldesruhe (Le calme de la forêt) d’Antonín Dvořák. Toute l’œuvre de Georg Friedrich Haendel témoigne de sa prédilection pour le hautbois. Son premier Concerto est écrit en quatre mouvements, correspondant à la forme de la sonate d’église de l’époque baroque. Last Round d’Osvaldo Golijov a été composé en 1996 en hommage à son compatriote Astor Piazzolla. Cette évocation du tango fait non seulement le lien avec notre premier programme mais nous permet également d’approcher le langage contemporain. Pour terminer cette saison 2019, nous vous présenterons Souvenir de Florence de Piotr Ilitch Tchaïkovski. Vous pourrez ainsi savourer la sonorité et la virtuosité de nos six cordes solistes dans une œuvre romantique très intense.

Détail du 2ème programme

Jeudi 15 août, 20h30 à Basilique de Bonlieu-sur-Roubion
Samedi 17 août, 20h30 Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)    

Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791)
Quatuor pour hautbois, violon, alto et violoncelle en Fa majeur KV 370 (1781) - Allegro - Adagio - Rondeau : Allegro

Antonín Dvořák (1841-1904)
Waldesruhe (Le calme de la forêt) op. 68, 5 (1884) arrangé pour quatre violoncelles et contrebasse

Georg Friedrich Haendel (1685-1759)
1er Concerto pour hautbois, cordes et basse continue en Si b majeur HWV 301 - Adagio - Allegro – Siciliano - Vivace

Osvaldo Golijov (1960)
Last round pour deux quatuors à cordes et contrebasse (1996)
1. Movido, urgente (Tempo I) - Subito meno mosso (Tempo II)
2. Deaths of the Angel – Lentissimo

Entr’acte

Piotr Ilitch Tchaïkovski (1840-1893)
Souvenir de Florence op. 70 pour sextuor à cordes (1892)
1. Allegro con spirito
2. Adagio cantabile e con moto
3. Allegretto moderato
4. Allegro vivace

Musiciens :

présentation par pupitre

Lucille Laguian, hautbois

Lucille Laguian 100Lucille Laguian débute le hautbois au Conservatoire de Tarbes, dans la classe de Bernard Lévy. En 2013, elle entre dans la classe de Olivier Doise au CRR de Boulogne-Billancourt. Depuis 2017, elle étudie dans la classe de Alexei Ogrintchouk à la Haute École de Musique de Genève. Lucille est lauréate de plusieurs prix lors de concours nationaux en France et en Suisse.

Noé Inui, violon

Noe Inui ptInui, fils d’une mère grecque et d’un père japonais, vit depuis 2006 à Düsseldorf. Diplomé à Bruxelles, Paris, Karlsruhe et Düsseldorf, il donne des concerts en tant que soliste et en musique de chambre aux Etats-Unis, en Europe et au Japon. Noé joue un violon de Tomasso Balestrieri (Mantua) de 1764.

 

Weizhi Wang, violon

Weizhi Wang 100

Weizhi Wang a débuté le violon à Sichuan (Chine) avant de faire ses études auprès de Ulf Hoelscher, Antje Weithaas et Ulf Schneider aux Conservatoires supérieurs de Karlsruhe, Berlin et Hanovre, En tant que soliste, chambriste et premier violon, Weizhi s’est produit dans de nombreux pays. Il joue un violon italien de Guiseppe Rocca (1857).

Carola Eva-Richter, violon

Carola eva richter 2 ptCarola Eva-Richter a étudié le violon avec Jörg-Wolfgang Jahn, Ulf Hoelscher et Ulf Schneider. Depuis 2011, elle est professeur de violon au pôle supérieur de musique de Sulzbach-Rosenberg et à l’Institut catholique de musique sacrée et de pédagogie musicale à Regensburg. Elle donne régulièrement des concerts avec le quatuor à cordes Mignon dont elle est un des membres fondateurs.   

Kai Ono, violon

Kai Ono 100Kai Ono a travaillé le violon dans les classes de Christophe Bianco au CRR de St Maur des Fossés et de Christophe Poiget au CRR de Boulogne. Il se perfectionne depuis 2015 auprès de Michael Hentz au CNSM de Paris.

 

Cécile Blanc, violon

Cecile Blanc 100Cécile Blanc a été initiée au violon au conservatoire de Nîmes par Brigitte Pierre. Elle a poursuivi ses études au conservatoire de St-Maur-des-Fossés chez Suzanne Marie. À la rentrée 2019 elle intégrera la Haute École de Musique de Genève dans la classe de Stefan Muhmenthaler.

Baptiste Vay, alto

Baptiste Vay Baptiste Vay a appris à jouer de l'alto auprès de François Hetsch à Angers. Il a remporté son prix à l'unanimité avec les félicitations du jury dans la classe de Jean Sulem au CNSMD de Paris. Il s'est perfectionné avec Antoine Tamestit à la Musikhochschule de Cologne, puis auprès d'Heime Müller à la Musikhochschule de Lübeck.

Johannes Eva, alto

Johannes Eva ptFoto : Torsten Hönig
Johannes Eva a étudié au Conservatoire supérieur de Musique de Karlsruhe avec Johannes Lüthy, puis avec Atar Arad à Bloomington, USA. Il a joué au sein de l‘Orchestre philharmonique de Strasbourg, de l’orchestre de l’Opéra de Karlsruhe et de l’Orchestre symphonique de Munich. Depuis 2010, il est membre de l’Orchestre symphonique de Nuremberg.

Christina Strîmbeanu, alto

Christina Strimbeanu 100Christina Strîmbeanu fait actuellement ses études de master au Conservatoire Supérieur de Karlsruhe dans la classe de Johannes Lüthy. Des sessions d’orchestre l’ont emmené en Grèce, en Chine et au Brésil. Depuis 2015, elle est boursière de la fondation Yehudi Menuhin « live music now ». En 2016, elle a gagné avec son quatuor à cordes le premier prix du concours de musique de chambre de Baden.

Yolena Orea Sanchez, Violoncello

Yolena Hugon 100Yolena Orea est née au Venezuela, où elle débute sa formation musicale en intégrant "El Sistema". Elle poursuit ses études en Suisse et obtient ses diplômes à Sion et à Bâle avec les plus hautes distinctions. Elle est lauréate du concours international Carlos Prieto au Mexique. Après avoir été stagiaire et remplaçante à l'Orchestre de la Tonhalle de Zürich, elle remporte en 2009 le concours pour son poste actuel à l'Orchestre Symphonique de Bâle.

Nicolas Hugon, violoncelle

Nicolas Hugon 100Nicolas Hugon étudie au Conservatoire de Strasbourg et à la Musikhochschule de Karlsruhe. Il est lauréat du concours Maurice Gendron (premier prix) et du concours « Beethoven Hradec » en République tchèque (second Prix et Prix pour la meilleure interprétation d’œuvres de Ludwig van Beethoven). Il se produit comme soliste en France et en Allemagne et est membre permanent de l’Orchestre Philharmonique de Strasbourg depuis 2007.

Myriam-Elena Siegrist, violoncelle

Myriam Elena Siegrist 100Myriam Siegrist a étudié au Conservatoire supérieur de Karlsruhe dans la classe d’Annemarie Dengler-Speermann. Elle a également fait des études de musique de chambre avec le « Mignon Quartett » et de violoncelle baroque avec Stefan Fuchs. Depuis 2009, elle est professeur au Conservatoire de Bruchsal. Elle se produit en soliste, en musique de chambre et joue régulièrement avec différents orchestres de l’Allemagne du Sud.

Thomas Flachaire, violoncelle

Thomas Flachaire ptAprès avoir travaillé le violoncelle avec Karine Borgogno, Thomas Flachaire entre dans la classe de David Louwerse. Il a obtenu son Diplôme d’Etudes Musicales à l’unanimité du jury avec les félicitations en juin 2017 et travaille actuellement avec Cyril Lacrouts au conservatoire d’Aulnay-sous-Bois. À partir de septembre, il intégrera la classe de Thomas Demenga au Conservatoire supérieur de Bâle.

Antoine Sobczak, contrebassse

Antoine_Sobczak_ptNé en 1982, Antoine Sobczak est diplômé du CNSM de Paris et du CNR de Strasbourg. Anciennement soliste des Orchestre de Toulouse et de Paris, il partage cette saison son activité entre le répertoire symphonique (Les Siècles, Les Dissonances, les Orchestres institutionnels...), la musique de chambre (Ensemble de Chambre de Strasbourg, l'APAS, Les Festivals de Fougères et Cello-fan), la musique ancienne (Le Concert Etranger, Les Folies du Temps) et la musique d'aujourd'hui (TMplus, Fa7).   

Benjamin Delale, clavecin

Benjamin Delale 100Benjamin Delale a obtenu une licence de clavecin, basse-continue et musicologie au PSPBB (Paris) et se perfectionne actuellement en master au CNSMD de Lyon. Très attaché à l'idée d'une pratique historiquement informée, il fonde son interprétation sur sa haute sensibilité à la rhétorique musicale et une analyse rigoureuse du répertoire, ainsi que sur sa connaissance approfondie de l'improvisation et la composition ancienne.

Irena Jancevskyte, piano - Vendredi 2 mars 2018, 18h30

Galerie des Adhémar, Château de Grignan

Irena Jancevskyte 2018La pianiste lituanienne Irena Jancevskyte a étudié à Vilnius, Glasgow et Stuttgart. En ce qui concerne ses qualités pianistiques et artistiques, ce sont Marietta Asisbekova, Konrad Richter et Paul Gulda qui l’ont le plus influencée. Elle se produit depuis 1995 en tant que soliste et en tant qu’accompagnatrice du Lied dans beaucoup de pays européens. Aujourd’hui, Irena Jancevskyte enseigne l’accompagnement du Lied et forme les chefs de chant au Conservatoire Supérieur de Stuttgart.

Ludwig van Beethoven (1770-1827)

Sonate en Ré majeur op. 28 "Pastorale" (1801) - Allegro, Andante, Scherzo. Allegro vivace, Rondo. Allegro ma non troppo

Cette œuvre est connue sous le nom « Pastorale » que l’éditeur A. Cranz lui a accolé lors de la première édition en 1802. Beethoven n’a pas autorisé cette appellation, mais l’ambiance de la sonate est ainsi tellement bien résumée qu’elle s’est maintenue. La « Pastorale » tient une place particulière dans la phase de maturité que le composteur atteint vers 1800. Cette idylle ensoleillée séduit par sa simplicité et par son élégance à un moment où le compositeur fait évoluer son langage vers la brillance, la virtuosité et l’augmentation du volume sonore.

Frédéric Chopin (1810-1849)

Préludes, op. 28 (1838-1839)

George Sand, ses enfants Solange et Maurice et Frédéric Chopin passent l’hiver 1838 à la Chartreuse de Valdemosa à Majorque. Le compositeur se savait malade et le séjour tourne à la catastrophe. Les habitants de l’île sont hostiles au couple, l’ancien monastère est froid et humide et le piano n’arrive que tardivement. Malgré cela, Chopin réussit à achever ses vingt-quatre préludes qui, pour une grande partie, ont été composés auparavant. Pour Franz Liszt, ces « miniatures » sont des œuvres « admirables par leur diversité » qui « ont la libre et grande allure qui caractérise les œuvres du génie ».

Claude Debussy (1861-1918)

L’Isle joyeuse (1904)

C’est sur l’ile de Jersey que Debussy termine L’Isle joyeuse. Il y séjourne avec sa future deuxième femme, Emma Bardac. Leur amour passionné aurait donné naissance à cette fresque de brillante virtuosité qui présente la pièce la plus importante dans la création pianistique de Debussy. Le compositeur a averti lui-même son éditeur : « Seigneur, que c’est difficile à jouer ».

Prix des billets : 20 Euros, 15 Euros (membres) - 10 Euros (14 à 26 ans), gratuit pour les moins de 13 ans
Réservations : 06.62.72.13.48 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Dimanche 25 mars 2018 à 18h

"Les sept dernières paroles du Christ" de Joseph Haydn

Basilique Sainte-Anne de Bonlieu

par le Mignon Quartett :
Carola Eva-Richter et Hwa Won Rimmer, violons, Zora Grosser-Schmidt, alto, Myriam Siegrist, violoncelle, Tatjana Bogucz, récitante
Pour en savoir plus sur les musiciennes, cliquez ici

Mignon Quartet


Le quatuor Mignon a été fondé au printemps 2000 par des étudiantes du Conservatoire Supérieur de Musique de Karlsruhe. I l y a étudié avec les professeurs Jahn, Dengler-Speermann et Breuninger. Des master classes avec Christoph Wyneken (Conservatoire Supérieur de Musique de Freiburg), Hans-Christian Schweiker (Conservatoire Supérieur de Musique d’Aix la Chapelle) et le quatuor Mandelring ont enrichi leurs expériences.
Pendant ses études, le quatuor était boursier de l’association "Live Music Now", fondée par Yehudi Menuhin. Cet organisme donne régulièrement des concerts pour des personnes en détresse. Encore aujourd’hui, le quatuor cherche à porter la musique dans des endroits où on ne l’attend pas forcément.
En ce qui concerne la musique contemporaine, le quatuor Mignon a travaillé avec le compositeur Sandeep Bhagwati notamment pour l’enregistrement d’un disque auprès de la radio du Sud-Ouest (SWR). Il s’est également engagé pour la musique ancienne en réalisant des projets avec Brian Dean et Stefan Fuchs.
De 2005 à 2007, le quatuor a étudié en tant qu’ensemble en cycle perfectionnement de musique de chambre au Conservatoire Supérieur de Musique de Karlsruhe avec le professeur Breuninger. Deux diplômes de concert avec la mention « excellent » lui ont été décerné.
Le quatuor Mignon se produit régulièrement dans le sud de l’Allemagne. Il donne des concerts pour différents organismes, comme par exemple « Les concerts du château de Bruchsal », « Musique de chambre dans la salle toscane » dans la résidence de Würzburg, « Saaltarello » à Landau, les « Concerts du Münster » à Villingen ou « Musique de chambre dans la villa Seidel » à Murnau.
Pendant la saison 2017/2018, le quatuor se produit pour la première fois avec des acteurs du Théâtre Xenia de Karlsruhe dans un programme musical et littéraire crée pour l’occasion.

Tatiana Bogucz 300Tatjana Bogucz est franco-allemande. Elle est diplômée du Conservatoire National d´Art Dramatique de Munich et de L´Ecole Internationale de Théâtre Jacques Lecoq à Paris. Elle débuta au Théâtre du Gärtnerplatz à Munich et  au Tri-Bühne de Stuttgart, où elle joua dans de nombreuses productions. Elle fut récitante à l´Orchestre de Chambre de Stuttgart dans le mélodrame Medéa de Juri Benda, contemporain de Mozart. Elle créa la compagnie de théâtre « Attic people », un ensemble international avec lequel elle participa au Festival d´Edinburgh en Ecosse et fit des tournées internationales. Tatjana Bogucz fut également réalisatrice et récitante pour la radio web de ARTE France. Depuis 2006 Tatjana Bogucz vit à Berlin et y travaille comme comédienne et pédagogue. Elle joue son spectacle solo « Nachtzug », un voyage musical, programme solo de chansons allemandes et françaises.

Ce concert ouvre l’année du vingtième anniversaire de « Musiques au Monastère ».

Stanislas Bogucz et ses amis de l'orchestre de chambre de Stuttgart ont donné cette œuvre à Bonlieu le 21 mars 2005. "Revivons" ce moment.

Il est dédié à la mémoire d’Anne Dufour.

Musique au Monastere

Concert en partenariat avec "Musiques au Monastère"

Prix des places : 20€ (Adhérents : 15€, moins de 16 ans : gratuit, moins de 25 ans : 10€ - Réservations : 04 75 46 17 51 et Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Programme 2017

Pour notre festival d’été, nous sommes heureux de pouvoir vous proposer deux programmes bien différenciés. Le premier mettra la trompette et l’accordéon en valeur tandis que le second sera consacré à des sonorités slaves pour les cordes. Le fil conducteur de cette année sera le compositeur tchèque Antonin Dvorak (1841-1904). Lors du premier programme, pour nos jeunes auditeurs, nous allons présenter les Musiciens de Brême, conte des frères Grimm, dans une enveloppe musicale attrayante. Le Sextuor pour cordes de Dvorak, œuvre maîtresse pour les cordes, conclura une saison que nous souhaitons merveilleusement musicale.

1er programme

Samedi 12 août, 20h30 - Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)
Lundi 14 août, 20h30 - Suze-la-Rousse, Château, Cour d’honneur

Johann Friedrich Fasch (1688 – 1758) Concert en Ré majeur pour trompette, cordes et basse continue
Antonín Dvořák (1841 – 1904) Bagatelles pour trio à cordes et harmonium (accordéon), op. 47 (1878)
Alessandro Marcello (1673-1747) Concerto pour trompette et cordes en ré mineur (avant 1716)

Entr’acte

Les musiciens de Brême Un conte de Jacob et Wilhelm Grimm - Récitants : Geneviève Luchet et Etienne Miribel
Extraits musicaux : Henri Frédien Tomasi (1901 – 1971) Triptyque pour trompette et piano (accordéon) (1957), Marcel Bitsch (1921 – 2011) Quatre variations sur un thème de Domenico Scarlatti pour trompette et piano (accordéon) (1950)
Antonio Vivaldi (1678-1741) Les quatre saisons op. 8 n° 2 : « L’Été » (1725)

2ème programme

Jeudi 17 août, 20h30 Prieuré de Bonlieu sur Roubion
Samedi 19 août, 20h30 Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)

Louis Boccherini (1743 – 1805) Sextuor en Fa majeur op. 23 n° 6 pour cordes (1776)
Antonín Dvořák (1841 – 1904) Sextuor à cordes en La majeur op. 48 (1879)

Entr’acte

Zoltán Kodály (1882 – 1967) Intermezzo pour trio à cordes (1905)
Felix Mendelssohn-Bartholdy (1797 – 1828) Symphonie pour cordes n° 7 en ré mineur (1819)

Programme 2016

Cette année, pour notre festival d’été, le piano et la clarinette sont à l’honneur. Notre programmation les présente en soliste et chambriste dans des œuvres qui vont de l’époque classique jusqu’au milieu du 20ème siècle, en passant par la musique romantique.
Dans les salons parisiens, Frédéric Chopin a joué lui-même son Concerto op. 11 dans la version que nous vous proposons, avec accompagnement de cordes. La « Truite » de Franz Schubert, œuvre phare de la musique de chambre avec piano, vous séduira par son caractère joyeux et lumineux. Avec le Quatuor op. 19, 1 de Carl Stamitz, notre clarinettiste vous introduira dans l’histoire de son instrument. Il s’agit en effet d’une des premières œuvres écrites pour cet instrument à vent et un trio à cordes. La rencontre avec le clarinettiste Richard Mühlfeld a conduit Johannes Brahms à reprendre sa plume en 1891. Le compositeur pensait pourtant avoir épuisé toutes ses forces créatrices. Le Quintette op. 115 est aujourd’hui une des pièces maîtresses du répertoire pour clarinette. Dans l’Ouverture sur des thèmes juifs op. 34 de Sergueï Prokofiev, nos deux protagonistes se réuniront pour un voyage à la foi nerveux et nostalgique.
Enfin, les émouvantes Métamorphoses de Richard Strauss, un des derniers « chants de complainte » du compositeur, mettra nos cordes en valeur. La version pour septuor que nous vous présentons est, d’après des recherches récentes, une première version de cette œuvre finalement conçue pour vingt-trois cordes solistes.

Frauke Flachaire de Roustan

1er programme

Samedi 6 août, 20h30 Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)
Mardi 9 août, 20h30
Suze-la-Rousse, Château, Cour d’honneur

Carl Stamitz (1745 – 1801) Quatuor avec clarinette en Mi bémol majeur op. 19, 1 Allegro, Largo, Allemande (Vivace), Andante moderato, Allegretto, Vivace
Frédéric Chopin (1810 – 1849) Concerto pour piano en mi mineur op. 11 avec quintette à cordes (1830)
Allegro maestoso, Larghetto, Rondo : Vivace

Entr’acte

Johannes Brahms (1833-1897) Quintette avec clarinette en si mineur op. 115 (1891) Allegro, Adagio, Andantino, Con moto

2ème programme

Jeudi 11 août, 20h30 Prieuré de Bonlieu sur Roubion
Samedi 13 août, 20h30 Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)

Sergueï Prokofiev (1891 – 1953) Ouverture sur des thèmes juifs op. 34 pour clarinette, quatuor à cordes et piano (1919) Un poco allegro
Richard Strauss (1864 – 1949) Métamorphoses op. 142 (version pour septuor à cordes) (1945) Adagio ma non troppo

Entr’acte

Franz Schubert (1797 – 1828) Quintette pour piano et cordes en La majeur (« La Truite ») D 667 (1819) Allegro vivace, Andante, Scherzo (Presto), Thema (Andantino), Finale (Allegro guisto)

Programme 2015

Pour cet été 2015, nous avons conçu un programme qui met la trompette, le violon et la contrebasse à l’honneur. Les concertos pour trompette de Georg Philipp Telemann et Georg Friedrich Händel nous emmèneront à l’époque baroque et la présence du clavecin confèrera une couleur particulière à l’ensemble instrumental de cette saison.
Nos solistes vous étonneront par leur virtuosité, surtout dans le Gran Duo Concertante de Giovanni Bottesini. Ce dernier, lui-même contrebassiste, a composé cette œuvre tout d’abord pour deux contrebasses solos. Puis Camillo Sivori, seul élève de Nicolo Paganini, a arrangé ultérieurement une des parties pour le violon.
Dans le troisième des « Six Concerts Avec plusieurs Instruments Dédiées A Son Altesse Royalle Monseigneur Crêtien Louis, Marggraf de Brandenbourg & c. & c. & c., par Son tres-humble & très obeissant Serviteur Jean Sebastian Bach. Maître de Chapelle de S.A S. le prince regnant d’Anhalt-Coethen», le compositeur joue avec le chiffre trois. Trois violons, trois altos et trois violoncelles présentent trois mouvements. Nos neuf instrumentistes à cordes pourront ainsi chacun se présenter en tant que soliste.
Le caractère chantant, la vivacité et la fraîcheur du quintette de Félix Mendelssohn-Bartholdy nous plongent au début de l’époque romantique. Le sextuor de Johannes Brahms fait ressentir la mélancolie, voir la tristesse profonde de son compositeur suite à la rupture avec sa fiancée. Notre contrebassiste a arrangé la partie du deuxième violoncelle pour son instrument. Vous pourrez ainsi assister à l’interprétation d’une version inédite.
Durant toute la saison 2015, nous espérons que vous serez surpris, que vous pourrez découvrir et redécouvrir de belles œuvres.
Mais surtout, que la musique vous touche et vous rende heureux !

Frauke Flachaire de Roustan

1er programme

Samedi 8 août, 20h30 Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)
Lundi 10 août, 20h30 Eglise de Richerenches

Georg Philipp Telemann (1681-1767) Concerto en Ré majeur pour trompette et cordes, TWV 51 : D7 Adagio, Allegro, Grave, Allegro
Ludwig van Beethoven (1770-1827) Trio à cordes pour violon, alto et violoncelle en ut mineur n° 5, op. 9 n° 3 (1796) Allegro con spirito, Adagio con espresssione, Scherzo : Allegro molto vivace, Presto
Johann Sebastian Bach (1685-1750) Concerto brandebourgeois n° 3 en Sol majeur, BWV 1048 (1721) Allegro, Adagio, Allegro
Felix Mendelssohn-Bartholdy (1809-1847) Quintette pour deux violons, deux altos et un violoncelle n° 2 en Si bémol majeur, op. 87 (1845) Allegro vivace, Andante scherzando, Adagio e lento, Allegro molto vivace

2ème programme

Jeudi 13 août, 20h30 Prieuré de Bonlieu sur Roubion

Georg Friedrich Händel (1685-1759) Suite en Ré majeur pour trompette et cordes, HWV 341 (1717 ?) 1. Ouverture, 2. Allegro, 3. Arie, 4., 5. March
Johann Sebastian Bach (1685-1750) Concerto brandebourgeois n° 3 en Sol majeur, BWV 1048 (1719) Allegro, Adagio, Allegro
Giovanni Bottesini (1821-1889) Gran Duo Concertante pour violon, contrebasse et quintette à cordes (1880) Allegro maestoso
Johannes Brahms (1833-1897) Sextuor pour cordes n° 2 en Sol majeur op. 36 (1865) Poco Adagio, Poco Allegro

3ème programme

Samedi 15 août, 20h30 Roussas, Sanctuaire Saint Joseph (entrée libre)

Georg Friedrich Händel (1685-1759)
Suite en Ré majeur pour trompette et cordes, HWV 341
1. Ouverture, 2. Allegro, 3. Arie, 4., 5. March

Georg Philipp Telemann (1681-1767)
Sonate méthodique en sol mineur pour violon et basse continue, TWV 41 : g3 (1732)
Adagio, Vivace, Grave, Allegro

Giovanni Bottesini (1821-1889)
Gran Duo Concertante pour violon, contrebasse et quintette à cordes (1880)
Allegro maestoso

Johannes Brahms (1833-1897)
Sextuor pour cordes n° 2 en Sol majeur op. 36 (1865)
Allegro non troppo, Scherzo, Poco Adagio, Poco Allegro

Programme 2014

Pour cette saison d’été 2014, nous sommes heureux de présenter trois programmes autour de trois œuvres phares : Le Carnaval des Animaux de Camille Saint-Saëns, le Concerto pour flûte et harpe de Wolfgang Amadeus Mozart et le Quintette pour cordes et piano en La majeur op. 81 d’Anton Dvorak.
Nous espérons vous séduire avec ce choix contrasté d’humeurs, d’expressions et d’ambiances, qui met à l’honneur des instruments très divers.
La « fantaisie zoologique » nous fait découvrir le lyrisme de Saint-Saëns, notamment dans le fameux « Cygne », et son humour, accompagné par un texte pétillant que Francis Blanche a composé par la suite.
Le Concerto de Mozart que le jeune homme a écrit à Paris et dédicacé au « Duc de Guines et sa Demoiselle », deux amateurs éclairés jouant de la flûte et de la harpe, nous plonge par sa grâce et sa vivacité dans l’époque galante.
Le quintette est empreint de la poésie mélancolique d’Anton Dvorak. Cette œuvre compte parmi ses plus belles pages de musique de chambre, qui se distingue aussi bien par son large lyrisme que par la maîtrise de la construction.
D’autres pièces complèteront notre voyage musical, notamment un solo pour clarinette d’une compositrice du 20ème siècle et des transcriptions pour marimba solo et contrebasse solo.

Ainsi, nous vous proposons découvertes et redécouvertes, mais avant tout, nous l’espérons, du bonheur musical !

Frauke Flachaire de Roustan

 

Samedi 9 août 2014 – 20h30 Sanctuaire Saint-Joseph de ROUSSAS (entrée libre)

Domenico Scarlatti (1685-1757) Sonate, transcription pour marimba
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Sextuor à cordes en Mi bémol majeur KV 364 : 1er mouvement : Allegro maestoso
Erwin Schulhoff (1894-1942) Concertino pour flûte, alto et contrebasse, 1925 Andante con moto, allegro furioso, andante, rondino : allegro gaio

 Entracte

Camille Saint-Saëns (1835-1921) Carnaval des animaux, récitante, Tatyana Bogucz Introduction et marche royale du lion, Poules et coqs, Hémiones, Tortues, L’éléphant, Kangourous, Aquarium, Personnages à longues oreilles, Le coucou au fond des bois, Volière, Pianistes, Fossiles, Le cygne, Final.

Mardi 12 août2014 – 20h30 Eglise de Richerenches

Domenico Scarlatti (1685-1757), Sonate, transcription pour marimba
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Sextuor à cordes en Mi bémol majeur KV 364, 1er mouvement : Allegro maestoso
Erwin Schulhoff (1894-1942) Concertino pour flûte, alto et contrebasse, 1925 Andante con moto, allegro furioso, andante, rondino : allegro gaio

 Entracte

Camille Saint-Saëns (1835-1921) Carnaval des Animaux, récitante : Tatjana Bogucz Introduction et marche royale du lion ; Poules et coqs, Hémiones, Tortues, L’éléphant, Kangourous, Aquarium, Personnages à longues oreilles, Le coucou au fond des bois, Volière, Pianistes, Fossiles, Le cygne, Final.

Jeudi 14 août 2014 – 18h30 Prieuré de Bonlieu-sur-Roubion

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) Concerto grosso op. 6 n°12 Largo, Allegro, Aria : Larghetto e piano, Largo, Allegro
Wolfgang Amadeus Mozart (1756-1791) Concerto pour flûte et harpe Allegro, Andantino, Rondo : Allegro
Jean Sibelius (1865-1957), Andante festivo

Samedi 16 août, Sanctuaire Saint-Joseph de Roussas (entrée libre)

Georg Friedrich Haendel (1685-1759) Concerto grosso op. 6 n°12 Largo, Allegro, Aria : Larghetto e piano, Largo, Allegro
Johann Sebastian Bach (1685-1750) Suite pour violoncelle n°5, transcription pour contrebasse Prélude, Allemande, sarabande, Gigue
Ilse Fromm-Michels (1888-1986) « Stimmungen eines Fauns » (Humeurs d’un faune) op. 11 pour clarinette seule « Klage » (Plainte), 1921

 Entracte

 Antonin Dvorak (1841-1904) Quintette avec piano en La majeur op. 81 Allegro ma non tanto, Dumka : Andante con moto, Scherzo : Molto vivace, Finale : Allegr

© APAS

Accueil du site